top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAnaïs Livet

Massage tantrique que je pratique VS. autres types de massages tantriques


J'ai fait différents stages de tantra, et ai été massée par différents praticiens, de différentes écoles de massage.

Il y a eu des expériences de toutes sortes. Certaines n'étaient pas alignées, d'autres étaient fades. Certaines étaient profondément touchantes, avec une belle qualité de présence, un toucher angélique, d'autres plus sensuelles, qui m'ont aidé à me reconnecter à cette partie de moi.

Mais aucune n'avait de véritable maîtrise énergétique.


Le tantra occidentalisé se résume bien souvent par un capharnaüm d'énergies, une sorte d'explosion de fréquences vibratoires multiples qui se mélangent sur un plan vertical. Lorsque le pratiquant a suffisamment de sensibilité énergétique et de capacité d'analyse, il reconnaît rapidement qu'il patauge dans une marre énergétique aux courants multiples, un peu vaseux, et pas si agréables lorsqu'on boit la tasse. Y faire la brasse pendant 3-4 jours, qu'on en soit conscient ou non, n'a pas que des effets positifs.

Certains stages sont beaucoup plus reliés au cœur, à la méditation, à la conscience, et offre des expériences très belles.

Mais il est rare de participer à un stage où la science de l'énergie est vraiment expliquée, encadrée, maîtrisée. Où chaque aspect des modules et des méditations est décortiqué et analysé pour inviter le participant à découvrir la propre mécanique de ses corps subtils afin qu'il puisse réellement « harnacher » les énergies présentes, et les utiliser à but de guérison et évolution spirituelle.


Oui, le lâcher prise et fondamental, l'abandon à la Vie est une condition sine qua non pour la laisser s'exprimer à travers nous... mais se laisser traverser ne signifie pas lâcher les manettes et laisser la conscience sur la banquette arrière. Le pilote doit rester dans l'avion.

J'ai voulu aller plus loin que le toucher intuitif. Plus loin que « je pose mes mains et je fais confiance au processus, ce qui doit se passer se passera. »

C'est vrai jusqu'à un certain point...et ça peut rapidement être faux.

Bien sûr, quelques soient les techniques et connaissances que vous appliquez, « vous » n'êtes pas dieu et vous n'allez pas faire de miracles. Il se passera ce qu'il doit se passer, car il passera par vous ce qu'il peut passer. L'autre recevra ce qu'il est en mesure de recevoir.

Je m'explique.

Vous êtes un canal. Imaginez que des tuyaux multiples vous traversent à la verticale. Ils sont « branchés » au ciel d'un côté, à la terre de l'autre, et ils ont des raccords à certains endroits où sont reliés d'autres tuyaux, notamment, pour l'exemple, dans vos bras. (Tout ce ceci est simplifié à l'extrême.)

Selon votre karma, vous aurez naturellement certains tuyaux plus ouverts que d'autres, certains plus ou moins purs que d'autres. Lorsque vous allez vous connecter à quelqu'un en posant vos mains sur lui, par exemple, si vous ne faites rien d'autres, la personne recevra ce que vous avez dans votre tuyauterie intérieure. Vos impuretés. Votre énergie personnelle, aussi. Il y aura plus ou moins de débit en fonction de vos blocages et de votre potentiel de base.

Il est donc important de se connecter à « l'univers » (pour faire simple et basique) et bien s'enraciner, pour que ce qui soit transmis ne soit pas votre propre énergie. Cependant, une énergie pure qui passe dans des canaux impurs se retrouve à embarquer dans son courant toutes les saletés que l'on porte, et à les transmettre à l'individu à qui l'on se connecte. D'où l'intérêt du travail de purification, protection, connexion, enracinement, etc.... quotidien.

Jusqu'ici, tout cela est évident.


Mais revenons au : « je pose mes mains et je fais confiance au processus, ce qui doit se passer se passera. »

Admettons que le praticien qui travaille ainsi se purifie régulièrement, et mettons de côté ce qu'il peut transmettre sans le vouloir. S'il est arrivé sur terre avec une dizaine de tuyaux connectés à différentes énergies et différents plans, mais que 9 d'entre eux sont bouchés, sans les connaissances, la technique, les compréhensions et le travail spécifique adéquats, il continuera de transmettre seulement 1/10ème de ce qu'il pourrait transmettre. Il pompera, par exemple, une énergie connectée à un plan particulier (qui sait s'il s'agit du plan adéquate à la personne qui reçoit ?) et il laissera cette énergie se diffuser dans le corps du receveur sans la moindre maîtrise. Si celui-ci à des blocages à de nombreux endroits, ce qui est toujours le cas, l'énergie suivra les canaux habituels et se logera là où le courant a l'habitude de se lover. Résultat, on stockera une énergie plus ou moins adéquate à un endroit qui n'en a pas besoin et pourrait même faire un blocage par stagnation. Dans le cas où le praticien tenterait de débloquer et faire circuler, a-t-il les connaissances pour savoir comment débloquer ? Quel sens va activer quelle polarité ? Quel circuit va agir sur quel élément ? Quel centre est réellement bloqué, et quel autre ne circule pas parce qu'il est "vide" tout simplement (blocage à l'amont)... etc.

Lâcher prise et faire confiance, c'est bien. Une fois qu'on maîtrise le sujet.

Si vous voulez apprendre à surfer, vous n'allez pas foncer sur une vague sans avoir pris le moindre cours, allongé sur votre planche sans jamais chercher à vous lever, en vous disant qu'à force de faire ça, sans attente, vous arriverez à rider et tirer un maximum de l'expérience, de la vague, des courants, de la puissance des éléments.

Ils vont vous engloutir.

C'est pour cela que lorsqu'on travaille en énergétique, il est important de comprendre les connexions que sont les nôtres, les courants énergétiques qui nous entourent, les lois qui les régissent, leurs polarités, leurs interactions, comment et où puiser, correctement, en sécurité, et de manière juste pour soi et pour la personne sur qui on travaille...

C'est une science, avant tout !

C'est ainsi que vous allez débloquer les raccords, purifier les tuyaux, ouvrir les robinets, et accéder à votre plein potentiel.

L'individu qui recevra, lui aussi aura des tuyaux bloqués, et ne pourra recevoir qu'un certain potentiel de ce qui passera par vous, mais c'est aussi la puissance et la diversité de ces énergies, en contact régulier, qui leur permettra peut-être d'ouvrir leur propre raccord en résonance avec les vôtres.

Se laisser traverser, oui.

Mais avant tout, maîtriser l'infrastructure, construire les barrages aux bons endroits, ouvrir les vannes ailleurs, préparer le meilleur circuit énergétique pour celle avec laquelle on va travailler.


Voilà pourquoi j'ai choisi d'aller me former à l'étranger, auprès d'un yogi tantrique qui s'est dévoué depuis plus de 25 ans à étudier l'énergie et à la contrôler (la théorie c'est bien, mais sans pratique on ne va pas loin). Fasciné par les lois énergétiques et le jeu des polarités, Somananda enseigne notamment un massage tantrique et un soin astral uniques en leur genre.

On peut retrouver sur YouTube des interviews de lui où il explique ce qu'est le Tantra sur le plan de la science énergétique, des vidéos où il démontre le soin astral, en présentiel ou à distance, ainsi qu'une émission où sont testés par des médecins (résultats à l'appui !) ses soins tantriques. (Des millions de vues !)

Ce qu'il m'a transmis est un ensemble de processus pour guider et contrôler l'énergie qui me traverse, ainsi que celle qui traverse l'individu avec qui je travaille. Ces enseignements d'une grande richesse font, pour moi, toute la différence. Il ne s'agit pas simplement de se reconnecter à tout son corps, de l'honorer et de l'accueillir, il s'agit d'ouvrir les vannes, purifier le réseau énergétique, débloquer ce qui stagne, et guider de manière stratégique cette énergie montante pour qu'elle ne se diffuse pas n'importe comment mais qu'elle offre son plein potentiel de transformation à travers les différents centres énergétiques et leurs qualités propres.

Sublimer, raffiner, expanser, transmuter, guérir, libérer, transformer... et reprendre le contrôle de sa vie, de sa capacité à créer, manifester, attirer ce que l'on souhaite. Développer sa capacité à contrôler cette énergie intérieure pour modeler sa réalité extérieure.

Voilà, pour moi, l'élément fondamental de cette méthode qui fait toute la différence, sa pierre angulaire, et sa technique clé.



bottom of page