top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAnaïs

Qui sont les DAKINIS ?

Dernière mise à jour : 26 sept. 2023


Elles sont, par nature, ineffables.

Divinités tantriques, danseuses célestes, mystérieuses et insaisissables, démons femelles selon les courants spirituels... Elles sont des messagères de Vérité, apparaissant pour déchirer les voiles de l'illusion, briser les chaînes, rompre les attaches. Là où l'on s'accroche désespérément, elles brisent. Là où l'on s'enveloppe dans des draps d'auto-mensonges, de fausses croyances, de contes égotiques, elles déchirent et retournent tout.

Souvent associées à Kali, elles résonnent avec ses attributs. Détruire pour reconstruire. Elles ne répondent à rien ni personne, et certainement pas à l'ego. Elles n'apparaîtront pas parce que vous les appelez, ne resteront pas à distance parce que vous les fuyez. Elles ne répondent qu'au Bien supérieur : elles viennent quand il est temps, quand cela est Juste.

C'est dans les moments de transition, de mort symbolique, de passage qu'elles se présentent pour offrir leur puissance à la Bascule. Il ne sert à rien de se cacher, de lutter, leurs interventions ont été planifiées et voulues par notre Supériorité bien avant que l'on y soit confrontées. Il existe de multiples Dakinis, en lien avec différents courants bouddhistes ou hindouistes, et chacune d'elles représente une facette du Féminin dans toute sa puissance. Tantôt douces, tantôt sauvages, féroces ou maternelles...impalpables...elles sont capitales dans la pratique tantrique. Sous leur forme de démone dévoreuse de chair, elles viennent dépecer l'ego, digérer l'Humain, transmuter dans leurs ventres toutes blessures, peurs, dysfonctionnements égotiques. Sous leur forme de danseuse sauvage et sensuelle, elles invitent à se reconnecter au Féminin, au pouvoir créateur en lien avec la puissance sexuelle, cette énergie de Vie qui donne naissance au Tout. Dans leur aspect maternel, doux et tendre, elles nourrissent, apaisent, invitant à devenir notre propre Mère Céleste... La Dakini est changeante, mais toujours à raison, féroce, mais sans agressivité, insoumise mais dévouée, pacifique mais guerrière, nourrissante, sauvage, survoltée, douce, exigeante, impitoyable, compatissante, bienveillante... elle n'est que la représentation des fluctuations de l'Énergie, toutes ses divines facettes. Il n'y a plus de bien ou mal, de croyances, de projections égotiques et humaines. Il n'y a que la manifestation sacrée du Divin. Enseignante de la Voie de la Non Dualité, elle invite à transmuter le plomb en or, en se parant de symboles de Mort comme les crânes et la Kartika (serpette).

« Memento Mori » pourrait être l'une de ses devises. Elle nous rappelle notre place dans ce grand Jeu d'Illusion, notre impermanence, notre fragilité. Que l'Éveil n'est pas seulement la mort de l'ego, pour passer à un niveau supérieur, mais mourir à cet attachement de vivre éternellement sous d'autres formes toujours plus grandes et puissantes, en d'autres états de conscience. C'est la mort du « Je », et tant que quelqu'un est là pour dire « je » il y a manifestation, par nature duelle, par nature séparée. Elle appelle à se fondre et disparaître dans le grand tout, nous invite à se préparer à mourir.

Le but de la Vie n'est pas d'en sortir vivant. Les Dakinis nous rappellent ces grandes transitions, ce qui traverse les Espace Temps, ce qui reste malgré les dépouillements et nous invitent à renoncer à cette identification immortelle illusoire : l’Éveil n'a lieu que lorsqu'il n'y a plus personne à éveiller, quand tout est mort et qu'il ne reste que ce qui Est, bien avant la Manifestation. Je vous invite à aller à la rencontre de la Dakini...




51 vues0 commentaire
bottom of page